La famille Deffense s’est lancée dans la rénovation d’une maison Art nouveau construite en 1907 dans le quartier d’Outremeuse, à l’angle du n°6 de la rue de la Liberté et de la rue Jean Warroquiers. Cette composante remarquable du Patrimoine liégeois se distingue par un ensemble unique de quatre panneaux décorés de fresques sgraffites de grande qualité.
Outre le soutien de la Ville de Liège, remercions l’apport financier de la Fondation Roi Baudouin (Fonds Richard Forgeur) et l’aide du Petit Patrimoine populaire Wallon (rénovation de la logette).

Par ailleurs, le projet vient de recevoir le soutien du Fonds des Amis du Patrimoine culturel immobilier. Un appel à contribution est lancé en vue de concrétiser les dernières étapes : restauration des corniches et restitution des décors en ferronnerie. Les dons d’au moins 40 euros versés à la Fondation Roi Baudouin pour le projet bénéficient d’une réduction d’impôt de 45%.

Ce projet de rénovation s’inscrit dans la campagne d’informations menée par la Ville de Liège auprès des propriétaires de biens possédant des décors remarquables (fresques, vitraux, logettes…) afin de les sensibiliser à la préservation de ceux-ci.

La Ville de Liège et son Département de l’Urbanisme ont accompagné les propriétaires durant les différentes étapes. Ils ont appuyé le dossier auprès des intervenants, apporté leur expertise technique, aidé dans le montage des dossiers de demandes de subsides…

La Ville de Liège et Madame la première Echevine, Christine Defraigne, en charge du Patrimoine et de l’Urbanisme, soutiennent ces initiatives qui s’inscrivent dans la valorisation du Patrimoine liégeois.

Que cet exemple insuffle l’envie à d’autres propriétaires.

Des étapes importantes du chantier de restauration se clôturent. Toutes les personnes intéressées sont invitées le mardi 22 octobre 2019 à partir de 17h00 pour une rencontre amicale et patrimoniale sur place (rue de la Liberté 6) avec les maîtres d’ouvrages et les artisans restaurateurs : L’Atelier Sinopia (Célia Deroanne et Noémie Lambert, en charge de la restauration des sgraffites), Jeoffrey Calcagnini (en charge des parements de la façade), Hadrien Paulus (en charge de la
restauration de l’oriel).