« Je vois, j’entends, j’agis » ou comment réagir contre le harcèlement scolaire

TV Wallonie a réalisé ce reportage dans le cadre de la semaine de «l’information constructive ». Cette semaine est une grande première pour les médias belges. Pour la première fois dans l’histoire de la presse francophone belge, la quasi-totalité des rédactions, tous supports confondus, se mobilisent pour répondre à cette question : «Comment faire de la Belgique le pays où il faut le mieux vivre ?»,

Dans le cadre de la semaine d’information constructive, TV Wallonie veut attirer l’attention sur le colloque « Je vois, j’entends, j’agis », organisé par Openado, un service de la province de Liège qui lutte au quotidien contre ce fléau social qu’est le harcèlement scolaire. Comme l’a écrit Bertold Brecht, « Ceux qui luttent, ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas, ont déjà perdu ».

Nous avons donc décidé de mettre en valeur ce congrès, ces conférences et sommes allés à la rencontre de spécialistes, d’assistants sociaux, de personnes qui luttent contre ce fléau. Leur travail nous montre qu’il est possible de transformer une catastrophe en quelque chose de grand, en quelque chose de meilleur. Nous avons ainsi rencontré pour vous Jerôme Gherroucha, le directeur des affaires social des affaires sociales de la province de Liège et à la base de ce colloque organisé par « OpEnAdo »

Des professionnels de l’éducation avaient été conviés à participer à ce colloque le mardi 15 et le mercredi 16 octobre, deux journées d’exposés et de débats consacrés à la prévention et aux méthodes d’intervention et d’entraide. Parmi les orateurs, Jean-Pierre Bellon (France) a exposé la «méthode de la préoccupation partagée», dont il est l’un des initiateurs en France. Catherine Verdier (Luxembourg) a parlé d la « méthode des 3 E » (Emotions – Estime de soi – Empathie). Des représentants de l’Université de Paix (Namur) ont abordé la « Pyramide de la prévention», la «méthode du groupe d’entraide» et la socialisation des adolescents. Enfin, Bernard Devos (Délégué général aux droits de l’enfant) a apporté son regard sur la cohésion des enseignants et le regard bienveillant porté aux élèves comme facteur de protection contre les violences.

Openado est un service du département des Affaires sociales de la Province de Liège ouvert gratuitement aux enfants et adolescents de 0 à 25 ans et à leur famille ainsi qu’aux travailleurs sociaux et aux équipes éducatives confrontés aux jeunes en difficulté.