UN MOIS APRES ANIMAL ‘S DAY 4

Il y a à peine un mois, se tenait Animal’s day 4, notre événement annuel.
Nous sommes globalement satisfaits de l’édition 2019.
Cependant, elle nous a permis de tirer des conclusions importantes.
La soirée d’ouverture a été très longue….trop longue. Trop d’intervenants, trop de musique.
Nous avons voulu accueillir un maximum de spécialistes et mélanger les genres : animaux, climat,
humain. Et ça, ce fut notre erreur. En voulant alterner les sujets, nous avons déstabilisé une partie de nos
spectateurs. C’est une erreur que nous ne commettrons plus.
Force nous est de constater que le bien-être animal est et reste le principal centre intérêt de ceux qui nous
suivent.
Le bien-être humain a été accueilli avec beaucoup de bonheur à l’occasion du salon, demandez aux
praticiens du centre Zen ce qu’ils en pensent !
Par contre le climat et la planète…..voilà des sujets qui n’intéressent même pas les associations qui s’en
occupent bien ! Aucune n’a daigné être présente……pas de bénévoles nous a-t-on avancé comme excuse.
Mais ils en trouvent pour mendier à l’entrée des supermarchés…..cherchez l’erreur !
Pendant des années nous avons invité le Ministre en charge du bien-être animal, lui aussi nous a toujours
snobé…..alors nous avons décidé de ne plus l’inviter . Nous ferons de même avec les associations qui n’ont
pas voulu nous accorder leur attention.
L’édition 5 d’Animal’s day aura bien lieux en 2020 mais il va y avoir des changements importants dans
son déroulement.
Nous vous en dirons davantage dans quelques semaines mais sachez déjà que la soirée au Grand Casino
de Chaudfontaine deviendra la soirée de gala du bien-être animal et consistera en une manifestation,
certes moins longue mais interactive. Ce qui permettra aux participants de discuter avec les intervenants
qui seront moins nombreux.
Ce gala se tiendra au printemps 2020.
Le salon à Trooz se tiendra toujours en septembre mais peut-être après le week-end des fêtes de Wallonie.
Il sera ouvert comme à présent, à tous ceux qui luttent au quotidien pour le bien-être des humains et des
animaux . Si certains qui luttent pour le climat, lorsqu’ils en auront assez de marcher dans les rues ou qu’il
comprendront qu’on veut les mettre en valeur, désirent y participer, ils seront les bienvenus mais ils ne
constituent plus une de nos priorités.
Nous vous tiendrons bien entendu informés de la suite de la mise en place de l’événement.
En attendant, méditons cette phrases de Pierre Desproges : « Vivons heureux en attendant la fin du
monde ! ».

Patrick Lavallée
Rédacteur en Chef