CULTURE | Retour des Liégeois dans les salles de spectacles

Le public liégeois semble disposé à retourner dans des salles de spectacle. Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet, s’en est réjoui ce mardi à l’occasion de sa visite au sein des trois grandes institutions culturelles liégeoises que sont l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL), le Théâtre de Liège et l‘Opéra Royal de Wallonie (ORW).

Cette visite fut l’occasion d’aborder avec les responsables de ces trois institutions la manière dont ils se sont adaptés face aux restrictions et aux mesures sanitaires à appliquer pour pouvoir à nouveau accueillir du public.

A l’OPRL, par exemple, le Foyer ne pouvant plus être utilisé comme espace où boire un verre, il a été aménagé en vue d’y établir des loges pour les artistes et ainsi assurer des distances entre ceux-ci. Un siège sur deux est accessible, ce sont ainsi 550 places qui sont disponibles par spectacle et parfois un peu plus si des réservations s’effectuent en « bulles ».

« L’avantage de la numérisation, c’est que l’on peut très vite savoir de combien de places on dispose. La crise du Covid-19 a démontré l’intérêt de recourir à la numérisation, notamment pour gérer la billetterie« , a souligné M. Jeholet, lors de sa visite à l’OPRL, où il a salué le travail réalisé pour attirer un public plus jeune.

Sur les quatre à cinq dernières années, le public de l’OPRL est passé de 30.000 à 80.000 spectateurs, tant en intra-muros qu’en extra-muros. « Sur une série de concerts particuliers, on enregistre une progression de 43% de nouveau public. Ce sont des personnes âgées de 25 à 45 ans, la tranche d’âge la plus difficile à atteindre« , a précisé Daniel Weissmann, directeur général de l’OPRL, qui se réjouit de constater le retour d’un public fidèle.

« Les gens ont besoin de culture, de vivre des émotions et sont d’accord de revenir dans des conditions particulières. On atteint le nombre maximal et il est même arrivé de dédoubler un concert afin de respecter les mesures de sécurité. Nous devrons cependant faire en sorte de d’attirer à nouveau le public plus jeune« , ajoute-t-il.

Pour le ministre-président Jeholet, cela est encourageant. « Car c’était une crainte supplémentaire du monde culturel de ne pas voir le public retourner vers les salles de spectacles. Certes les indicateurs sont encore un peu inquiétants, d’où la nécessité de maintenir les efforts, mais il est indispensable que le secteur culturel puisse continuer de vivre », a-t-il indiqué.

L’OPRL, le Théâtre de Liège et l’ORW sont soutenus par la Fédération Wallonie-Bruxelles à travers un contrat-programme de quatre ans à hauteur, respectivement, de 8,9 millions d’euros, de 2,25 millions d’euros et de 15,5 millions d’euros.

(Source : Belga)

Releated

SPECTACLES | Le festival du rire de Liège reporté (vidéo)

Les monde du spectacle paye à nouveau les conséquences de la pandémie et des mesures gouvernementales. Suite à la réduction du nombre de places laissées disponibles dans les salles, les humoristes Bruno et Vincent Taloche ont du se résigner à reporter les spectacles prévus pour le Festival du Rire. Ils insistent bien sur le terme […]

ARTISTS FOR HORECA | Quand les artistes se mobilisent pour soutenir le secteur !

Les initiatives se suivent et ne se ressemblent pas. Après les différents Gouvernements et les Communes, ce sont aujourd’hui des artistes qui se mobilisent pour l’HORECA. « Plutôt que de faire des Live gratuits, invitez les internautes à faire un don pendant votre prestation et partagez 50/50 avec le restaurant de votre choix » explique Michel Desaubies, […]

%d blogueurs aiment cette page :